En fin un projet d’envergure pour résoudre durablement le problème de manque d’eau potable dans la Commune de Fokoué

     Institué pour une durée de trois ans, le projet « Amélioration de l’Accès à l’Eau propre et Assainissement dans la Commune de Fokoué », en abrégé (ASEAF), est le fruit d’un partenariat fructueux qui lie la Commune de Fokoué, demandeur-chef de file, à l’Union Européenne, autorité contractante et à l’ONG ERA-Cameroun, Maître d’œuvre. Financé à hauteur de 392 486,20 EUR, avec une côte part de 11,71% pour le bénéficiaire et 88,28% de l’UE-bailleur de fonds, le projet ASEAF vise essentiellement la réhabilitation des réseaux d’Adduction en Eau Potable de LEWET, MBOUH et NZA’AH. Trois gigantesques ouvrages pour arroser fortement et constamment les Groupements Fokoué, Bamegwou et Fotomena en eau de boisson hygiénique.


     Plus concrètement, le projet va construire douze bornes fontaines et réhabiliter aussi douze existants. Et puisqu’un des volets non négligeable est l’assainissement, le projet va faire aménager les abreuvoirs pour les éleveurs, construire quinze Latrines à Fosses Ventilées (LFV) dans autant d’établissements scolaires de l’arrondissement. Par la mise en place de ce système de LFV, Madame le Maire a bien voulu mettre un accent particulier sur l’Education à l’Environnement (EE) et environ huit milles personnes en seront sensibilisées, c’est ainsi elle entend faire aménager une parcelle de terrain pour expérimenter l’engrais biologique dérivé des urines issues de ces LFV. A cet effet, cinquante agents seront formés à cette nouvelle technique et cinquante autres comme artisans-réparateurs pour la maintenance des différents réseaux dans l’espace communal. Considérant la complexité des réseaux hydrauliques dans la Commune, Madame le Maire et ses partenaires comptent mettre en place et équiper une Agence Municipale de Gestion de l’Eau et l’Assainissement (AMGEA). Elle assurera la pérennité des systèmes d’AEP et continuera à promouvoir la construction des Latrines à Fosses ventilées.
     La taille du projet est telle qu’une Cellule a été créée pour et rien que pour ses activités. Le projet est adossé sur une équipe de coordination animée par un expert Chef de projet et une Assistante Administrative et Financière; une équipe technique portée par un Ingénieur en génie civil et un Technicien de génie rural; mais aussi il y a une équipe sociale dédiée à la mobilisation communautaire pour l’approche participative. Elle est conduite par un expert en animation sociale, assisté d’un animateur.  Ce personnel a été trié sur le volet, suivant les principes du bailleur de fonds qui exigent une mise en compétition des postes basée sur la publication des avis de recrutement. Avec ce nouvel élan, Madame le Maire dit déjà son assurance à surclasser la soif et l’insalubrité dans les ménages et dans les établissements scolaires de son espace communal.


 

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn